Les idées claires sur l’alcool

Posted on 26 mars 2019

Les vins, bières et liqueurs sont partout. Mais comment sont-ils fabriqués et
surtout pourquoi beaucoup d’adultes aiment autant en consommer ? Retour sur un produit naturel mais loin d’être sain.

Un alcool, des alcools …


Aujourd’hui, le mot englobe toutes les boissons qui contiennent de l’alcool. Elles sont obtenues par fermentation, comme le cidre fabriqué avec des pommes, ou le vin avec du raisin. Pour les alcools forts, la fermentation
est suivie d’une distillation : le mélange fermenté est chauffé, la vapeur est liquéfiée pour augmenter la concentration en alcool.


Le mot alcool désigne aussi l’alcool pur ou presque, ce liquide transparent que tu as déjà dû utiliser pour désinfecter une plaie. Attention, il est très toxique car il contient 70 % d’alcool alors que la bière en contient en moyenne 5 %, le vin 12 % et les liqueurs entre 35 et 80 %. D’ailleurs, les
pharmacies mélangent l’alcool des désinfectants avec des substances qui sentent très fort comme le camphre pour que personne n’ait envie de le boire.

Une drogue entrée dans les mœurs.

l’alcool a-t-il pu entrer dans les mœurs? Pour des raisons historiques, culturelles et économiques. Il n’y a pas si longtemps, tes ancêtres prenaient le risque de s’empoisonner en buvant de l’eau, car elle était souvent infectée. Consommer de l’alcool était alors à cette époque, un moyen de préserver sa santé. Heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Mais depuis, l’alcool reste associé à la convivialité et à l’envie de se décontracter. La fabrication de boissons alcoolisées s’est donc installée avec le temps et a fini par faire partie de la culture française. Jusqu’en 1956, il était même possible de servir du vin aux enfants dans les cantines scolaires ! Les étrangers t’ont d’ailleurs sûrement parlé des baguettes, du fromage et du vin français ! Aujourd’hui, l’alcool est le deuxième produit le plus exporté à l’étranger après les avions. Plus de 680 000 Français travaillent dans le secteur de l’alcool…

Une histoire vieille comme l’humanité

Tu le sais déjà mais la nature peut se montrer très surprenante ! Quand des céréales ou des fruits commencent à vieillir et se mettent à fermenter, ils produisent naturellement de l’alcool. C’est une réaction chimique !
La découverte n’est pas nouvelle. D’après les historiens, elle date même d’il y a plus de 6000 ans. En Mésopotamie, sur une terre qui appartient désormais à l’Irak, des agriculteurs auraient oublié une bouillie de céréales près du fleuve qui bordait leur ferme. Quelques jours plus tard, ils ont découvert qu’elle avait fermenté. En la diluant avec de l’eau, ils ont fabriqué ce qui semble être la première bière de l’histoire de l’humanité. Sacré hasard non ? L’apparition des premiers vins est plus difficile à dater mais il suffit de lire la Bible ou de connaître l’histoire des
Pharaons pour se rendre compte que nos ancêtres en consommaient déjà il
y a plus de 3000 ans.

Des sensibilités différentes

Les effets de l’alcool varient d’une personne à une autre en fonction des
circonstances de la consommation, des doses absorbées, du degré d’alcool
des boissons, du contexte dans lequel on boit… Les dangers sont encore
plus importants pour certaines populations comme les femmes
enceintes. Leur fœtus est très sensible. En France, un nouveau-né par
jour présente des anomalies physiques ou des troubles mentaux à cause de
l’alcool ingéré par sa mère durant la grossesse, ce qui confirme bien son
caractère toxique. Une femme enceinte ne doit donc pas boire d’alcool.

Des effets sur la santé


Quand il se glisse dans le sang, l’alcool gagne tous les organes :
les artères, le foie, les muscles, le cœur, mais aussi le cerveau dont il
modifie le fonctionnement … L’alcool altère les sensations et l’état mental : il diminue nos freins, blocages ou craintes ; il excite, rend joyeux, anesthésie…
Consommé en grande quantité, il peut même conduire les personnes à perdre le contrôle, perdre conscience et tomber dans le coma. C’est ce que l’on appelle le coma éthylique. Toxique sur les cellules, l’alcool augmente
également les risques de développer une maladie du coeur, un diabète ou un cancer. Et comme l’alcool est très calorique et fait grossir comme le sucre, sa consommation accroit aussi les risques d’obésité.