bronzage à tos prix

Les bronzés

Posted on 13 mai 2016

Contrairement à ce que veulent nous faire croire les magazines de mode, on ne peut pas être bronzé(e) 365 jours par an, pour la simple et bonne raison qu’on ne vit pas en maillot de bain sur la plage toute l’année. Clap’Santé décrypte pour toi les idées reçues à propos du bronzage …

Idée reçue n°1 : une peau bronzée serait synonyme de bonne santé La santé ne se mesure pas à la couleur de la peau ! Au contraire, s’exposer au soleil sans limites présente de nombreux risques, immédiats comme les coups de soleil, ou à plus long terme comme les cancers. C’est également dangereux pour les yeux.

Idée reçue n°2 : le bronzage donnerait bonne mine, voire rendrait séduisant ! Le soleil ne fait pas de miracle pour les physiques ingrats… Le rayon qui redore le teint fait toujours
son petit effet, c’est vrai. Mais l’exposition prolongée au soleil façon lézard, qui entraîne rougeurs (oh, le vilain coup de soleil sur le nez !), desquamation (parce qu’après le nez rouge, vient le nez qui pèle…), boutons d’acné, vieillissement prématuré de la peau, rides et autres, tout ça n’a rien de très sexy.

Bronzer à tout prix ?
Pour une occasion spéciale ou pour parader en maillot de bain dès le premier jour de plage, certains n’hésitent pas à tout essayer pour obtenir très vite, et artificiellement, une peau bronzée. Les uns avalent des gélules à base de béta carotène pour « préparer » leur peau. Au mieux, ils obtiennent une drôle de couleur orangée… Non seulement ça ne fait pas bronzer avant l’heure, mais ça ne protège en rien des coups de soleil. Alors autant faire une cure de fruits avant de partir en vacances pour avoir un joli teint… abricot ! À noter que ces produits sont déconseillés aux adultes et interdits aux enfants.
Les autres prennent une douche de dihydroxyacétone (DHA). La DHA est le principe actif des autobronzants (qu’ils soient en crème, en spray ou en lingettes). Cette substance, 100% chimique, se colore en s’oxydant au contact de l’air. Résultat : on dirait que la personne sort d’une douche au caramel ! Appétissant, ou pas. Mais ça ne protège pas non plus la peau ! Les plus impatients – et surtout inconscients – se précipitent vers les cabines à UV artificiels qui présentent un très grand danger pour la santé. À éviter à tout prix ! Certains pays les ont d’ailleurs interdites. En France, pour le moment, l’interdiction est limitée aux usagers de moins de 18 ans.

bronzage et allergie