dessin-risque

Le goût du risque

Posted on 7 février 2018

Quel est le point commun entre un enfant qui marche pour la première fois, un amoureux qui déclare sa flamme et une entreprise qui innove ? L’audace ! Il faut prendre des risques pour progresser, à condition toutefois, de ne pas mettre sa santé en danger.

Le savais-tu ?

Nous n’avons pas toujours peur des situations les plus risquées… :
Les requins tuent 10 personnes par an dans le monde alors que les abeilles font 400 morts. L’animal le plus dangereux reste le moustique. 2 millions de personnes meurent chaque année à cause des maladies qu’il transmet. Crains-tu plus les requins ou
les moustiques ?
En 2016, les accidents de la route ont tué 3477 personnes en France, tandis que l’avion a tué 303 personnes… dans le monde !
Qu’est-ce qui t’impressionne le plus ? Dans le monde, près d’1 décès sur 10 est dû au tabac alors qu’à peine plus d’1 sur 1 000 000 est lié aux attaques de requins. Où est le vrai danger ?

Risque ou danger ?

Beaucoup de personnes confondent risques et dangers. Pourtant, les deux mots n’ont
pas le même sens. Le danger désigne quelque chose qui
représente une menace. Le retour des dinosaures pourrait être un danger pour les
Hommes. Le risque, lui, est plus complexe : il désigne à la fois la probabilité que cette menace devienne réelle, et la gravité des problèmes qu’elle pourrait causer. Les tyrannosaures et autres vélociraptors présentent un risque très faible pour l’humanité car leur réapparition est très peu probable et, grâce aux progrès techniques, nous aurions certainement les moyens de les empêcher de nous dévorer.
Pas facile de différencier danger et risque, n’est-ce pas ? L’eau de javel que tes parents utilisent pour le ménage est dangereuse. Mais tant qu’elle est utilisée correctement et qu’elle reste hors de portée des enfants, elle ne présente aucun risque.

Le risque zéro n’existe pas

Il y a deux façons de limiter les risques : diminuer la menace ou ses conséquences. L’ascension de l’Everest, le plus haut sommet de l’Himalaya, est dangereuse. L’alpiniste réduit la menace s’il attend que la météo soit bonne pour partir. S’il monte bien équipé, avec quelqu’un qui connaît les lieux et en se dotant de moyens de communication pour contacter les secours en cas de problème, il diminue la gravité des éventuelles conséquences d’un accident. Mais cela ne signifie pas qu’il ne craint plus rien. Les humains peuvent se protéger contre les risques mais ils ne peuvent pas les annuler. Le risque zéro n’existe pas, même en matière de santé ! Grâce à la recherche, on sait mieux ce qui peut causer une maladie. Les médecins parlent de facteur de risque. Les fumeurs ont par exemple plus de risques de développer un cancer du poumon. Cela ne signifie pas que tous les fumeurs en auront un mais la probabilité est nettement plus importante. Une personne qui n’a jamais fumé pourra aussi être touchée, mais le risque est beaucoup plus faible. A l’échelle de la population française, on trouve plus de cancer du poumon chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

prise-risques-illustration